» Accueil
Imprimer

juin 2018

Juin  réjouit particulièrement tous les gardes d'honneur puisque nous fêtons le Sacré Cœur de Jésus ! Comme pour mieux nous préparer, le mois commence avec une Solennité également chère à tous les engagés : le Saint-Sacrement. 

 

 

Si le Jeudi Saint, nous célébrons l’institution de l’Eucharistie,  la Solennité du Saint-Sacrement que nous fêtons en juin nous permet d’approfondir le mystère de la Présence réelle sous les espèces eucharistiques du pain et du vin, et cela,  non seulement au cours de la Célébration de la Messe, mais  également dans tous les tabernacles de nos églises ! Cette Présence  réelle de Jésus pourtant  manifestée par une veilleuse allumée n’attire pas toujours notre attention ni même une quelconque révérence de notre part. Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud nous interpelle à ce sujet :

 La Présence réelle

Sous l’apparente fragilité de l’hostie, le corps et le sang, l’âme et la divinité de Jésus sont réellement présents. Nul d’entre nous ne songe à le contester mais en sommes-nous toujours bien conscients ? Une foi vive, agissante, et pratique nous fait trop souvent défaut. Si nous connaissions véritablement le don précieux que Dieu nous fait en se rendant vivant dans son Eucharistie nous ne saurions résister à l’attrait de sa Présence. Comme les anges, nous  demeurerions dans une perpétuelle adoration.

Il est vrai l’Eucharistie est un mystère de foi mais pour le connaitre il faut s’en approcher, il faut le contempler, l’adorer et surtout l’aimer ! Qui dira l’ardeur avec laquelle Jésus-Hostie nous appelle à ses pieds, l’empressement avec lequel Il nous accueille, sa joie lorsque nous lui exposons nos détresses, nos besoins, nos misères ? Qui dira surtout les tressaillements de sa tendresse lorsqu’il nous aperçoit entrant dans le Lieu saint ?

Hélas, le tourbillon de nos affaires, les sollicitudes de la vie, les préoccupations de tous genres nous entraînent vers le matériel, le sensible et parce que notre Dieu est voilé sous la forme d’une humble hostie de pain nous l’oublions sans même un soupir de notre cœur. Insensés que nous sommes, nous devenons ennemis de notre propre bonheur !

 Les gardes d’honneur n’ont pas d’autre mission qu’aimer, consoler le Cœur de Jésus pour tous ceux qui l’outragent et qui ne l’aiment pas, remplissons-la courageusement. Ne cédons à nul autre le bonheur d’aimer mieux et de consoler davantage Jésus-Eucharistie prisonnier des tabernacles de nos églises.  Nous y puiserons les forces nécessaires à nos vies  et recevrons des trésors de sa tendresse.

« Seigneur Jésus, présent au Tabernacle, je t’offre cette heure avec toutes mes actions, mes joies et mes peines pour glorifier ton Cœur par ce témoignage d’amour et de réparation. »
Sr Marie du Sacré Coeur  Bernaud


Fêtes principales du mois :

1 :            1er vendredi dédié au Sacré Cœur de Jésus
3 :            Solennité du Saint-Sacrement

8 :            Solennité  Du Sacré-Cœur de Jésus (Indulgence plénière) 

                et Bse Marie du Divin Cœur (Garde d’honneur)

9 :            Cœur Immaculé de Marie (Insulgence plénière)

10 :          Bx Edouard Poppe (Garde d’honneur)

13 :          St Antoine de Padoue

17 :          Bx Marie Joseph Cassant (Garde d’honneur)

24 :          Nativité de St Jean Baptiste

29 :          St Pierre et St Paul

 

Pour approfondir la dévotion au Sacré Coeur de Jésus :

 

 

"Demeurez dans Son Amour" Editions du Sacré-Cœur à Tours, 
Imprimatur de Mgr Rivière
prix 15 €  
(+ 2€ de port)  - 172pages 

Soucieuse de la sanctification des Gardes d’Honneur, la fondatrice avait écrit de véritables petites catéchèses pleines de bon sens à la portée de tous. Un trésor spirituel  rassemblé par thème dans ce livre et introduit par des extraits de sa vie. Rédigées en pleine répression religieuse due à la séparation de l’Eglise et de l’Etat et aux courants d’idées modernistes rejetant Dieu - ce qui n’est pas sans faire écho aux crises que nous vivons en ce début de 3ème millénaire - ces instructions  s’adressent à tous les catholiques sans exception.
Chacun pourra y  puiser des bénéfices inestimables et s’épanouir pleinement dans une authentique vie de foi « en demeurant dans Son Amour ! »
  
En vente dans toutes les librairies ou par tél : 09 51 96 47 90 

  

 

« Aimez ce Cœur souffrant »
Editions du Sacré-Cœur à Tours,
prix 12 € 
(+ 2€ de port) - 105 pages 

Nous connaissons tous le message de Jésus à ste Marguerite-Marie : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes …. ». Aujourd’hui, peu de nos contemporains, même parmi les catholiques, se sentent interpelés par la souffrance que nos péchés provoquent au Cœur de Jésus et par conséquent ne se sentent plus concernés par un devoir de réparation.

Si chacun de nous mesurait de quel amour extraordinaire Jésus nous a aimés (jusqu’à mourir sur la croix pour nous sauver), plus que tout autre dévotion ou pratique,  nous ne désirerions que l’aimer en retour !

L’offense est partout, dans tous les domaines de la vie (personnelle, familiale, sociale et aussi en Eglise)  et les réponses d’amour pour consoler  le Cœur blessé de Jésus sont hélas peu manifestes alors que des solutions simples, à la portée de tous existent. Il n’est pas nécessaire de renverser des montagnes, Dieu nous attend dans les petites choses qui composent nos vies. C’est tout l’enjeu de ce livre : aimer, consoler et réparer tout ce qui blesse le Sacré Cœur de Jésus. 
En vente dans toutes les librairies ou par tél : 09 51 96 47 90

 

L'agenda du mois
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Saint du jour
Lundi 25 Juin
Fête du jour : Prosper
Réflexion journalière
« Tirer une parole...la garder dans son coeur »

Quiconque s’élève sera abaissé, et, celui qui s’abaisse sera élevé.
Lc 14, 11
Actualité du moment

 

Remplis de confiance
et d’amour,
nous venons
à votre Cœur,
ô Jésus,
comme au cœur
du meilleur des pères,
du plus tendre
et du plus
compatissant
des amis.
Recevez-nous,
ô sacré Cœur,  
dans votre infinie
tendresse,
faites-nous
ressentir les effets
de votre compassion
et de votre amour;
montrez-vous
notre appui,
notre médiateur
auprès de
votre Père.
Au nom de votre sang
et de vos mérites,
accordez-nous
la force
dans nos faiblesses,
la consolation
dans nos peines,
la grâce de vous aimer
dans le temps
et celle de vous posséder
dans l’éternité.

 

 

 

 

 Ainsi soit-il.